Prier à la manière d’Ignace

ndweb {PNG}

Pour aller plus loin, trouver d’autres inspirations de prière, une retraite sur le web ou en centre spirituel : WWW.NDWEB.ORG


La pédagogie de la prière que propose la spiritualité ignatienne vise à permettre une personnalisation de la relation au Seigneur. Chacun apprend ainsi petit à petit comment le Seigneur lui parle dans son histoire, dans sa vie quotidienne, comment il l’invite à marcher avec lui.

La manière de faire que nous présentons ici s’applique à différentes prières : à partir d’un récit évangélique, d’un psaume, d’une oeuvre d’art, d’un site web, de sa journée... La spiritualité ignatienne propose une manière de prier qui se décompose facilement en plusieurs temps. Nous vous proposerons donc sept étapes :

- 1- Se préparer
- 2- Accueillir
- 3- Demander
- 4- Regarder, écouter, goûter, sentir...
- 5- Reprendre la Parole
- 6- Se séparer
- 7- Se souvenir

Se préparer :


Quand j’ai rendez-vous avec un ami ou une amie je me prépare à la rencontre. Je pense à l’avance à ce que je voudrais lui dire, lui confier... Si je le reçois chez moi, je peux même arranger la pièce pour qu’elle soit agréable avec un bouquet, de la musique de fond, etc. Je me prépare le coeur pour donner et pour recevoir. Je me dispose à la rencontre sans savoir exactement ce qu’elle sera.

Un temps de prière est un moment privilégié de rencontre avec Dieu lui-même. Alors pour vivre ce rendez-vous et ne pas le rater, je m’y prépare en fixant l’heure et le jour du rendez-vous, et en décidant de la durée à cocher sur mon agenda, 10 minutes, 20, 30 ? 60 ? Je choisis l’endroit où je vais me poser afin d’être tranquille, sans téléphone et sans risque de coup de sonnette intempestif. Je pourrai même y allumer une bougie, mettre une icône et un fond musical si cela m’aide. Je pense un peu à l’avance à la manière dont je vais prier pour ne pas arriver au rendez-vous en me demandant quel va être le sujet de notre " conversation ". Je me prépare le coeur pour donner et pour recevoir et je me dispose à la rencontre sans savoir exactement ce qu’elle sera...

Accueillir


Le jour " J " quand mon ami, amie arrive, j’ai ma manière à moi de l’accueillir. J’aime bien ce moment où je reçois l’autre tel qu’il se présente, les mains vides ou avec un petit cadeau, ne sachant pas encore tout ce qu’il va me dire, tout ce que nous allons nous partager.

Quand le moment de la prière est arrivé, je prends également le temps d’accueillir Dieu et de me laisser accueillir par lui. Je l’accueille à ma manière, avec les mots qui sont les miens ou ceux hérités de mes ancêtres dans la foi " me voici Seigneur ", avec des gestes par lesquels je lui dis mon respect en mettant un genoux à terre ou en m’inclinant, mais aussi que je suis des siens par le signe de croix.

Demander


Avant de me mettre à l’écoute du Seigneur, je prends le temps de lui demander ce que je veux. Autrement dit, je lui exprime mon désir, ce que, profondément, je souhaite qu’il me donne.

Par exemple, je peux lui demander quelque chose en lien avec le récit évangélique que je vais prier. Ou bien je peux lui formuler une demande en rapport avec ce que je vis sur le moment : lui demander une lumière sur un point précis de ma vie, ou bien lui demander la paix si je me sens agité... Plus simplement encore, je peux lui demander de m’apprendre à prier et de m’aider pour cela !

L’important est de demander au Seigneur quelque chose qui me tient à coeur pour entrer ainsi en relation avec lui en lui présentant mon désir de vivre.

Regarder, écouter, voir, sentir, goûter, ... :


Après avoir demandé ce que désire au Seigneur, je me dispose à écouter ce qu’il veut me dire, par exemple, à travers le récit biblique que j’ai préparé, ou bien à travers l’oeuvre d’art que je vais contempler, ou le psaume que je vais méditer, ou encore le site web que je vais découvrir.. ou bien encore à travers tout autre support que j’ai choisi et préparé pour favoriser ma rencontre avec Dieu.

Par exemple, avec un récit évangélique, je prends du temps pour regarder où se passe la scène, quels sont les personnages et ce qu’ils font, j’écoute ce qu’ils disent. J’essaie d’entrer dans le sens profond et parfois un peu caché de la scène. Avec une oeuvre d’art, je prends du temps pour la contempler, m’y p longer, la laisser produire des "choses" en moi... Sur Notre Dame du Web vous trouverez ce genre d’indications et de conseil pour chaque prière.

Comme quand j’accueille un ami, je discute avec Dieu, je proteste quand je ne suis pas d’accord, je demande des explications, je m’émerveille, je me laisse toucher. Je scrute et je goûte, m’arrêtant là où j’éprouve intérieurement le plus de choses.

Reprendre la parole :


Quand est venu le temps de se séparer, je ne laisse pas mon ami, mon amie partir sans lui avoir dit quelques mots sur notre rencontre, ces mots que l’on dit sur le pas de la porte et qui sont si importants.

De même, dans la prière je ne quitte pas le lieu de la rencontre avec Dieu sans prendre le temps de lui dire ce qui a été important pour moi dans ce moment de partage : mes découvertes, ma joie ou un sincère merci ; mais cela peut-être aussi une demande de pardon ou d’aide.

Je reprends donc la parole après avoir laissé Dieu me parler. Et quelques minutes avant le terme de la durée que je m’étais fixée (10, 20, 30 minutes ou plus), je lui dis avec simplicité ce qui m’habite, et le lui confie.

Se séparer :


Je marque la fin de la rencontre par un geste mais aussi en m’unissant aux chrétiens du monde entier en disant un Notre Père ou une autre prière d’Eglise qui me met en communion avec tous ceux qui prient.

Se souvenir :


Une fois mon temps de prière terminé, je peux mettre par écrit, brièvement et rapidement, ce que je garde au coeur. Je n’écris pas tout ce qui s’est passé, mais seulement ce qui me paraît essentiel.

En gardant ainsi des traces régulières de mes temps de rencontre avec Dieu, j’aiderai ma mémoire à se souvenir de ce qui se passe dans ma relation avec lui. Et, plus tard, en allant voir quelqu’un pour m’aider, je pourrai déchiffrer petit à petit la manière dont le Seigneur me parle. Je découvrirai ce qu’il à me dire pour ma vie actuelle, lui qui est Bonne Nouvelle. J’apprendrai alors à devenir davantage fille ou fils de Dieu.